www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Polémique sur la lecture 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
6 janvier 2006

LECTURE : UNE VISION SIMPLISTE ET REDUCTRICE

Malgré de très nombreuses réactions négatives, le Ministre a tout de même publié sa circulaire sur la lecture. Au-delà des simples écrits, les discours sont éloquents. Le SNUipp a immédiatement réagi devant cette vision rétrograde et dangereuse. Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse du SNUipp, ainsi qu’un 4 pages spécial, édité à cet effet. Enfin, nous publions aussi l’intégralité de la circulaire, ainsi que le discours que De Robien a prononcé à l’occasion de sa publication.

Le Ministre de l’Education vient de publier, comme il l’avait annoncé, sa circulaire sur l’apprentissage de la lecture.

Sans tenir compte des nombreux avis, appels, démentis des chercheurs, des professionnels, des enseignants et sans aucune concertation, le Ministre
persiste dans sa vision caricaturale de l’apprentissage de la lecture, conçu comme un processus linéaire et purement technique.

Cet apprentissage ne prendrait que « quelques mois », et l’objectif se bornerait à ce qu’à la fin du CP, tous les élèves aient acquis « techniques et automatismes ».

Cet apprentissage nie tout simplement la complexité de l’apprentissage de la lecture, les apports de la recherche, la compétence des maîtres. Elle fait l’impasse sur l’entrée des enfants dans la culture de l’écrit, elle ignore l’importance du sens. C’est une vision réductrice et tronquée des programmes de l’école élémentaire, une vision simplificatrice de l’acte de lecture et par là, de la mission de l’école dans son ensemble.

Cette circulaire autoritaire, dont le ministre attend qu’elle doit être « mise en œuvre sans délai », ne va aider ni les élèves en réelle difficulté dans l’apprentissage de l’écrit, ni les enseignants qui, au quotidien, et sans attendre les ordres, travaillent à faire acquérir à tous les élèves « ce bagage indispensable qu’est la maîtrise de la lecture ».

Le ministre annonce d’ores et déjà l’allègement des programmes pour la rentrée 2006. Jusqu’où ira-t-il dans la réduction des missions de l’école ?

Paris le 6 janvier 2006

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.