www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2010-2011 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 novembre 2010

Carte scolaire 2011 : à donner le vertige
Enquête carte

Calendrier Carte Scolaire
mardi 18 janvier 2011Groupe de travail
lundi 24 janvier 2011CTPD
mardi 15 février 2011CDEN

16 000 suppressions d’emplois à l’Education Nationale dont 9 000 pour le 1er degré (120 postes de moins pour l’académie Orléans-Tours) voilà la présentation brute du prochain budget de l’EN, celui qui fera les conditions de la rentrée 2011, celles de toute l’année scolaire 2011-2012.

Carte scolaire « ascendante » :

Traditionnellement, si l’on peut dire, la carte scolaire se faisait de manière « descendante ».
Autrement dit, le Ministère fixait l’enveloppe nationale des emplois et se livrait à une répartition par académies.
Dans un second temps, chaque Recteur (avec l’aide des IA) « partageait son enveloppe » entre les départements de son académie. Et dans un troisième temps, chaque IA était chargé de répartir ses moyens au sein de son département.
La carte scolaire 2011 sera marquée par un « changement de sens ». Le rapport confidentiel que tout le monde connaît depuis le printemps dernier, document intitulé « schéma d’emploi 2011-2013 », donne aux Recteurs et aux IA les « manettes » pour explorer les « gisements d’efficience » et déterminer les « leviers d’économies qui peuvent être activés ».
En français courant et trivial, comprendre « tailler dans le vif » ou encore « élaguer ce qui peut l’être, voire supprimer si c’est possible » et tout cela « sans dégrader les performances globales » !!

Esprit d’initiative et imagination :

C’est ce dont doivent faire preuve les Recteurs et IA pour réaliser une bonne « moisson de postes » et faire remonter tout cela au Ministère.
L’histoire ne dit pas si les meilleurs élèves, les plus zélés obtiendront une récompense mais nous n’en serions pas plus étonnés que cela.

Pour l’Eure-et-Loir, les perspectives :

Elles sont évidemment sombres. Nous rappelons ici que dès la fin de l’année scolaire dernière et dans ce dossier, nous avions fait paraître un document détaillé montrant que sur 3 ans (budgets 2011-2012-2013), le département pourrait perdre environ 135 postes.
Et même si une approche optimiste limitant à une très faible dotation n’est pas totalement illusoire, un tel « solde » pourrait se traduire par la fermeture des postes « hors classe » qui existent encore (MCR, RASED non pourvu, mission…).
C’est la dotation (positive, négative ou nulle) qui déterminera sur la(es)quelle(s) des 5 mesures, l’IA fera le plus « d’effort ».

Se préparer à agir :

La période de carte scolaire s’annonce donc saignante.
Dans son rapport « confidentiel », le Ministère employait un certain nombre d’expressions très évocatrices, dont celle-ci : « les départements et les académies doivent mesurer le degré d’acceptabilité des suppressions prévues ». Les parents d’élèves, les élus locaux et les enseignants ont depuis un certain temps un degré d’acceptabilité proche de zéro en matière de fermetures.

Le SNUipp s’appliquera à rassembler tous les acteurs de l’école pour ne pas accepter ensemble.
Quant à nos interlocuteurs locaux, le Recteur et l’Inspecteur d’académie, ils ne pourront plus se retrancher derrière le couplet bien connu suivant « Moi, je ne crée pas ou ne supprime pas d’emplois, je ne suis là que pour les répartir ». Ils auront en effet du beaucoup travailler à explorer les « gisements d’efficience ».
Cela laisse prévoir des instances départementales (CTPD, CDEN) et académiques (CTPA et CAEN) bien plus intéressantes encore que précédemment.

 

295 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande