www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2010-2011 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
13 janvier 2011

Préparation de la carte scolaire 2011
Courage reportons !!!
Ou comment assumer ses choix budgétaires…

On le sentait venir et cela se confirme, le Ministère de l’Éducation Nationale donne pour consigne aux Recteurs de renvoyer les opérations de carte scolaire au-delà des élections cantonales ! Cela s’est traduit aujourd’hui par l’annonce du report pur et simple des opérations de carte scolaire sans nous donner de nouvelles dates.

La grosse trouille  :

Elle semble bien s’être emparée de nombreux élus de la « famille » du pouvoir et des gouvernants de ce pays, prenant conscience des effets dévastateurs des suppressions d’emplois frappant l’école. Les fossoyeurs des Services Publics en général, du Service Public d’Education Nationale, craignent beaucoup le suffrage universel quand il coïncide avec de massives fermetures de classes.

Fuite et mensonge  :

Quand la cohérence et l’esprit de responsabilité deviennent intenables, le refuge se trouve dans la fuite et le mensonge. Jamais le mépris en direction de l’école, de ses moyens, de ses personnels (enseignants et administratifs) n’a atteint de tels sommets.

Sans pour autant gommer les contraintes budgétaires, le calendrier départemental initial (GTP 18 janvier, CTP 26 janvier, CDEN 15 février) permettait d’avoir un peu de temps entre les instances pour organiser la concertation, accompagner et défendre les écoles (délégations…). Le report après les élections cantonales (27 Mars), nous fait craindre un calendrier incohérent avec le fonctionnement des écoles.

Pour ceux qui nous gouvernent, les conséquences sur le fonctionnement de l’école, sur les opérations concernant les personnels (mouvement, mutations…), sur les contraintes pour les collectivités locales, importent peu !

L’Eure-et-Loir est sous la menace de la perte de postes, malgré une hausse d’élèves !


Ce sont beaucoup de classes qui vont être fermées !

Malgré les grosses ficelles du Ministère, la date du 22 janvier va marquer l’ouverture de la période dite de « carte scolaire ». Pour que ce samedi permette à tous de se retrouver et pour exiger les moyens d’un « avenir pour l’école », nous devons donc mobiliser : enseignants bien sûr, mais aussi parents d’élèves, élus et tous les amis de l’école publique.

Parce que nous ne pouvons accepter de subir de telles mesures, parce que l’annulation de suppressions de postes dans le privé a montré que c’est possible, nous devons nous retrouver le 22 janvier pour exiger ensemble une école qui a les moyens de fonctionner pour une « éducation qui a de l’avenir ». Pour l’école, on ne doit pas se priver !

Champhol le 12 janvier 2011
Jean-Christophe Rétho
Secrétaire départemental du SNUipp-FSU 28

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.