SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir
http://28.snuipp.fr/spip.php?article1818
Groupe de travail académique 1er degré du 16 janvier 2015 :
Aucun poste pour l’Eure-et-Loir
vendredi, 16 janvier 2015
/ SNUipp-FSU.28

Sur la forme, le ministère envisage (une nouvelle fois) de reporter les opérations de carte scolaire préparant la rentrée 2015 au-delà des élections départementales, soit après le 29 mars. Une fois encore, le calendrier politique va obliger le personnel et les services des IA de travailler dans l’urgence. Cette mauvaise habitude est inacceptable.

Sur le fond, la dotation académique de 41 postes nous semble largement insuffisante face aux enjeux et défis que notre Ecole doit relever.

Car si il faut faire face à la poussée démographique (+327 élèves attendus à la rentrée 2015 pour l’académie), les priorités ministérielles incontournables que sont l’Education Prioritaire et le régime légèrement amélioré des décharge de direction vont consommer la totalité, et plus encore, des 41 postes. Et les besoins ne s’arrêtent pas là. Ils sont aussi importants pour la scolarisation des moins de 3 ans, la problématique question du remplacement, la formation continue et la reconstruction des Rased. Donc non, le compte n’y est pas !

Pour notre département, nous avons chiffré les allègements de service en Rep+ et l’augmentation du temps de décharge de direction à 12 postes. A ceci doit se rajouter les nécessaire ouvertures de classes et la poursuite des engagements du ministère sur les plus de maîtres que de classes, les moins de 3 ans….

Avec une dotation de 0, à chaque ouverture ou création d’un nouveau dispositif : une fermeture de classe !

Pour le SNUipp-FSU, la rentrée 2015 ne pourra pas bien se passer avec ces moyens annoncés. C’est ce que nous mettrons en avant lors de la grève du 3 février prochain.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.