SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir
http://28.snuipp.fr/spip.php?article2329
CAPD du 11 mai 2017
Lire le compte rendu
Consulter les résultats
Lire la déclaration
jeudi, 11 mai 2017
/ SNUipp-FSU.28

Déclaration du SNUipp-FSU.28 à la CAPD

Cette CAPD se réunit après le second tour de l’élection présidentielle marqué par la présence de la représentante du Front national.

Le SNUipp-FSU considère avec une extrême gravité la montée de l’extrême droite et de ses thèses dans notre pays. Le SNUipp-FSU réaffirme avec force qu’au-delà, lutter contre les idées d’extrême droite c’est lutter contre les inégalités et les injustices, à l’école comme dans toute la société.

Le SNUipp-FSU considère que les politiques libérales à l’œuvre depuis 20 ans font le lit de l’extrême-droite. Cela renforce le SNUipp-FSU dans sa détermination à faire avancer ses revendications, de toujours défendre les Services Publics et en particulier l’école et ses personnels, leurs conditions de vie, de rémunération et de travail et ce quel que soit le gouvernant issue des suffrages.

A ce jour, le programme du nouveau président de la République est porteur de graves reculs : suppression de 120 000 postes dans les services publics déjà dégradés, libéralisation du travail accentuant la précarité des salariés, gouvernement par ordonnances cet été… Certaines propositions sur l’éducation comme la remise en cause du statut par le recrutement par les chefs d’établissement, la généralisation des stages pendant les vacances supposés répondre à la difficulté scolaire ou la suppression de tout cadre national pour l’organisation de la semaine scolaire sont inquiétantes.

Le SNUipp-FSU continuera de porter son projet de transformation de l’école, décliné dans son livre blanc “Une vraie ambition pour l’école publique” afin de répondre au défi majeur de la réussite de tous les élèves.

Constant dans sa défense des revendications des personnels, le SNUipp-FSU rappelle à l’occasion de cette CAPD l’exigence légitime de reconnaissance que les personnels attendent.

Cela passe parla baisse des effectifs par classe et des créations de postes ; par la poursuite de la revalorisation des carrières et des mesures de rattrapage (avec la nécessité de publication rapide des décrets prévus) ; par la prise en compte du travail invisible avec comme première mesure la suppression des APC ; par le retour à une formation continue réelle et de qualité, par la poursuite du réamorçage des RASED (avec les créations de postes et des départs en formation), par des ORS n’engendrant pas des baisses de rémunérations (milieu pénitentiaire, SEGPA…)…

Dans le cadre de cette CAPD nous allons étudier l’accès à la Hors-classe des PE. Si pour cette année le cadre est relativement clair, pour le futur les modalités de promotions à la hors classe dans les corps des personnels enseignants dans le cadre de PPCR demeurent floues. En l’absence des décrets, il reste trop d’interrogations sur modalités de mise en place de l’accès à la Hors Classe et à la Classe Exceptionnelle et donc des rendez-vous carrières attenants. Par ailleurs, nous attendons aussi la publication de l’arrêté sur les 5,5% qui faciliterait l’organisation des promotions hors classe d’aujourd’hui ainsi que les modalités des CAP de recours.

Concernant la phase principale du mouvement, les résultats font la preuve du besoin d’un plan d’urgence pour les RASED et l’enseignement spécialisé en amplifiant les départs. Le retour d’un volume de directions vacantes similaire à celui du début des années 2010, en augmentation d’une dizaine, montre que les mesures de décharges supplémentaires et les quelques avancées indemnitaires ne suffisent plus à rendre ces postes attractifs. Le SNUipp remercie les services pour la qualité des échanges qui ont permis de faire les vérifications, gages d’une réelle transparence des nominations.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.