SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir
http://28.snuipp.fr/spip.php?article375
GTP du 5 septembre
mercredi, 5 septembre 2007
/ SNUipp-FSU.28

Ce groupe de travail est le second depuis la rentrée pour les ajustements de carte scolaire.

Les délégués du SNUipp, seuls, ont évoqué  la situation des écoles fonctionnant à quatre jours et demi, ainsi que celles à quatre jours pour la seconde fois.

Ils ont aussi porté à la connaissance de l’administration différents dossiers.

 

Ajustements de Rentrée

 

Liste de toutes les écoles pour  lesquelles nous avons demandé l’ouverture d’une classe. Nous avons obtenu que les délégations qui le souhaitaient soient reçues par l’inspection académique avant le groupe de travail et nous les avons accompagnées.

 

Ecole maternelle d’Illiers-Combray

Ecole élémentaire d’Abondant

Ecole élémentaire d’Illiers-Combray

Ecole primaire de Luray

 

Ecole élémentaire Cloyes-sur-le-loir

Ecole élémentaire  Barjouville

Ecole maternelle Le Coudray

Ecole maternelle Toury

Ecole maternelle Amilly

Ecole maternelle L. Michel Dreux

Ecole Primaire Marville-Moutiers-Brulé

Ecole Primaire Meslay-le-Vidame/ Fresnay le Comte

RPI Montboissier / Alluyes / Trizay –les-bonneval

 

 

 

Ouvertures effectives accordées par l’I A :

 

Moyen supplémentaire :

 

Autres situations pour lesquelles l’IA n’a pas répondu par des moyens supplémentaires :

 

En suspens :

 

Décharges exceptionnelles :

Rien pour les autres écoles en RAR qui auraient dû bénéficier de mesures semblables. L’IA n’a pas les moyens d’appliquer les textes.

 

L’écart important entre les demandes formulées et argumentées et les réponses apportées traduit cruellement le manque de moyens quoi qu’on puisse entendre par ailleurs, et quels que soient les discours tenus (ou les courriers envoyés…)

 

La réserve de postes du département (5) s’avère insuffisante pour assurer la rentrée dans des conditions seulement correctes.

 

Et ce ne sont pas les 11200 suppressions de postes prévues pour la rentrée 2008 qui permettront d’inverser la tendance et de « refonder l’école »  de façon ambitieuse.

 

 

Autres dossiers :

 

 

Psychologie scolaire :

Comme nous l’avons souligné lors du premier groupe de travail, la situation départementale est dramatique, 3 secteurs sont vacants ce qui entraîne de graves dysfonctionnements pour les écoles et un exercice professionnel difficile pour nos collègues psychologues scolaires. Celle de la circonscription de Dreux 2, où 2 secteurs sur 4  sont vacants, est très préoccupante.

L’appel à candidature devrait partir rapidement.

 

Direction d’école :

En complément de notre intervention lors de la précédente réunion du 31 août, nous avons rappelé que  le protocole sur la direction d’école (que nous n’avons pas signé, car il ne correspond pas à nos demandes), prévoyait une augmentation de 20% de la prime de direction (soit 15€). En mars dernier, et de façon très médiatique, on nous annonçait un doublement de cette majoration avec effet rétroactif au 1er janvier. Il apparaît qu’à la date d’aujourd’hui aucun directeur Eurélien n’a perçu cette augmentation, aussi modique soit elle, alors que pour sanctionner le blocage administratif, les retraits sur salaire n’avaient pas traîné. Nous voulons savoir à quelle date nos collègues directeurs percevront leur dû ?….

L’IA semblait découvrir cette situation et a demandé aux services de vérifier si ce que nous avancions était juste et si c’était le cas, ferait faire le nécessaire…

 

Base élèves :

Lors du précédent GTP, nous avons noté la proposition de l’IA et nous souhaitons que le groupe de travail se mette rapidement en place.

Le Secrétaire Général a expliqué que la rentrée avait beaucoup occupé les services, mais que l’idée était retenue et qu’une date nous serait bientôt proposée.

Cela rend encore plus importante la réunion syndicale sur la direction et le fonctionnement de l’école le 12 septembre à 14h 30 au SNUipp à Champhol)

 

Remplacement :

La situation a été dramatique l’année dernière. Dès cette rentrée la situation est difficile. Une actualisation des secteurs de remplacement est peu être nécessaire. Il semble que la répartition actuelle n’est plus en adéquation avec la situation passée (5 ans).

Le Secrétaire Général a tenté d’opposer les moyens « accordés » pour faire des ouvertures à ceux affectés au remplacement. Nous avons souligné qu’il s’agissait donc de gérer la pénurie et la dotation insuffisante. Mais nous avions sans doute mal compris…

Il reste peu probable que la situation s’améliore.

Suite à notre proposition, une réflexion globale sur les secteurs de remplacement sera engagée.

Nous associerons les TR à cette réflexion en amont de cette réunion

 

SEGPA A. Meunier :

2 postes d’ateliers ne sont pas pourvus à ce jour,  ce qui entraîne des dysfonctionnements, 1 journée de cours en moins pour 4 groupes d’élèves.

19 élèves sont  inscrits en 5°. Un aménagement oblige 5 élèves à suivre les cours avec les 4°.

Quelles solutions sont envisagées pour améliorer la situation ?

En ce qui concerne les ateliers, l’IA va voir avec la direction de la SEGPA ce qu’il en est. Quant à l’organisation pédagogique sur 2 niveaux, l’IEN a précisé que l’articulation entre les niveaux de 4ème et de 5ème était règlementairement possible.

 

Maître E de Champhol/Luisant et secteur environnant :

Comme pour les autres postes E restés vacants après la 2ème phase du mouvement, il a été pourvu par des sortants d’IUFM et fonctionne en soutien aux équipes pédagogiques des écoles maternelle et élémentaire.

Les Délégués du personnels ont déploré l’absence de maître E préjudiciable aux élèves les plus en difficulté. Les réseaux sont de fait affaiblis et la tâche des maîtres G et des Psychologues complexifiée.

Le SNUipp veillera à ce que ces postes paraissent bien vacants pour la 1ère phase du mouvement 2008.

 

Semaine du 5 au 11 mai :

Comme nous avions eu l’occasion de l’évoquer, lors de la CAPD du 15 mai, puis lors de l’audience du 5 juillet auprès du conseiller technique du premier ministre, un aménagement de la semaine du 5 au 11 mai est possible en vacant le vendredi 9 mai.

L’IA doit formuler une demande auprès du ministère.

Nous avons demandé qu’une réponse soit apportée avant les premiers conseils d’écoles.

 

Vos représentants au GTP : Hugues Villemade, Bruno Baire, Sandrine Péricat, Sylvie Jolivet, Joël Silly, Jean Klein, Jean-Christophe Rétho



©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.