www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression
15 décembre 2020

Réunion direction d’école : premiere étape !

 COMPTE RENDU GROUPE DIRECTION

 14 décembre 2020

Aujourd’hui se tenait le premier groupe direction d’école.

Dans notre département, l’IA a choisi de répondre à la demande Ministérielle de travail départemental (Cf BO du 27 aout 2020) en constituant 2 groupes :

  • 1 groupe dit de pilotage départemental animé par 2 IEN : Mme Bonnin(Nogent) et Mr Pagot (Chartres 2) et composé de 9 directeurs d’écoles désignés par les IEN (1/circo) qui déterminent en leur sein un référent directeur d’école. Ce groupe (composition en pièce jointe) a été présenté comme le reflet de la réalité des écoles du département.
PDF - 67.4 ko
GROUPE_DIRECTEURS_28

Les missions de ce groupe et du référent restent encore très floues et en cours de détermination : proposer des outils, intervenir dans la formation, devenir des interlocuteurs privilégiés pour les contacts entre pairs …

  • 1 groupe direction : comprenant les Organisations syndicales représentatives, le référent sus évoqué, les IEN en charge du dossier, l’IENA Mr Paillette et présidé par Mme Mège DASEN.

La première partie de la réunion a porté sur nos demandes de précisions sur les missions et intérêts de cette organisation. Nous avons obtenu peu de réponses précises. Un courrier à destination des écoles devrait partir précisant le nom de ces 9 collègues et le cadre possible de leur intervention.

D’après les réponses faites dans le cadre de ce groupe, les collègues sollicités ont répondu avec enthousiasme à la demande de leur IEN pour faire avancer le dossier de la direction, pour autant aucun temps de leur est donné à ce jour pour s’investir dans cette mission. Cette nouvelle fonction ne doit en aucun cas se substituer au recours essentiel aux délégués du personnel et aux IEN en fonction des besoins.

Evidemment le SNUipp FSU 28 a relayé dans cette réunion les demandes urgentes et incontournables liées à la direction d’école : du temps, aides administratives, formation, outils (Cf déclaration).

PDF - 124.9 ko
déclaration préalable groupe direction départemental

Cette première réunion avait à l’ordre du jour la question unique des décharges en lien avec les premières propositions ministérielles et qui devraient être mise en place lors de la prochaine carte scolaire.

Rappelons ces propositions et leur conséquence pour notre département :

Zip - 11.9 ko
proposition d’évolution des décharges

Ce tableau parle de lui-même, le compte n’y est pas !

Seules 9 écoles/332 voient réellement augmenter leur temps de décharge hebdomadaire et pour 219 écoles rien de plus qu’aujourd’hui.

Comment raisonnablement penser que cela va permettre d’améliorer réellement les conditions d’exercice de la direction d’école !

Au-delà de ces indications ministérielles, Mr Paillette et Mme Mège nous ont indiqué travailler sur la possibilité de donner ponctuellement des jours supplémentaires (à la hauteur de 2 à 5 sur l’année) pour des écoles à profil particulier comme par exemple celles ayant une ULIS. Ces temps seraient mis en place par la création de TR Spécifiques.

Pour nous, c’est un premier pas dans la reconnaissance de la charge de travail, mais cela ne peut être satisfaisant.

Enfin, la piste des fusions d’écoles est également évoquée par l’Administration pour permettre de dégager des temps de décharges pour des toutes petites structures. Ces modifications de structures ne peuvent se considérer qu’à la marge, beaucoup de fusions ont déjà eu lieu ces dernières années. Par ailleurs cette réflexion engage les communes, elle est aussi un moyen de faciliter à terme certaines fermetures en cas de baisse d’effectifs. Par ailleurs, nous avons également évoqué dans cette dynamique la possibilité de “re-découper” certaines écoles primaires pour limiter l’effet de seuil de la décharge totale.

Par ailleurs, nous avons insisté sur la nécessité absolue de recruter des aides administratives car, elles pourraient permettre une répartition des tâches et une utilisation meilleure des temps de décharge.

On voit bien une fois de plus que l’accord est assez simple sur le constat mais que cette politique manque d’ambition, la question de la direction d’école nécessite une politique de dotation à la hauteur des enjeux.

Enfin dans le cadre de ce groupe, nous avons rappelé notre demande de voir la prime direction (initialement liée à la gestion du confinement) attribuée à tous les directeurs en poste cette année, mais également à ceux en poste l’an dernier. Car si notre demande reste une revalorisation salariale liée à l’indice, cette prime puisqu’elle existe, doit être versée à tous.

A cette demande l’IA DASEN renvoie vers la décision du Ministère.

Pour le SNUipp FSU 28

Vos représentants dans ce groupe :
Clémentine INGOLD, Céline PRIER CHERON et Olivier THOMAS.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.