www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression
21 mai 2021

Absence non remplacée : ENQUETE

Le SNUipp FSU est intervenu dès le 23 avril pour faire éclaircir le paragraphe 3 du mail reçu dans les écoles et relatif au respect absolu du non brassage.

Rappel de l’écrit de l’IA :

3. Respect absolu du non brassage (FAQ du 23 avril p.7)

Les élèves ne peuvent en aucun cas être répartis dans les autres classes
En cas de non remplacement ou d’absence de personnel pouvant assurer temporairement la surveillance des élèves (ATSEM, AESH, SCU, RASED) l’accueil des enfants sera temporairement suspendu.
Cette suspension ne sera effective qu’après consultation de l’IEN.
Uniquement dans le cas ou aucune solution de surveillance ne peut être trouvée localement ou en concertation avec la collectivité, une attestation pourra être fournie aux parents. ce modèle d’attestation sera alors à demander à l’IEN de circonscription.

Cet écrit va au-delà des recommandations contenues dans la FAQ du ministère (pourtant cité en référence) et qui a seule valeur de loi.

Rappel de la FAQ :
Dans les écoles, lorsqu’un enseignant absent ne peut, malgré le renforcement des moyens de remplacement, être immédiatement remplacé, les élèves ne peuvent en aucun cas être répartis dans les autres classes. L’accueil des élèves est alors suspendu dans l’attente de l’arrivée du professeur remplaçant.


Pour le SNUipp FSU 28, le recours aux personnels non enseignants, cité dans ce paragraphe 3, pose, de vraies questions en termes de responsabilité.


Ces personnels ne peuvent habituellement pas être en charge et en responsabilité d’un groupe d’enfants. La consigne de non brassage ne permet matériellement pas que cette charge soit reportée, sur le directeur ou un collègue de l’école, eux-même en responsabilité d’un autre groupe, dans une autre salle de l’école.


Pour ce qui est du recours aux ATSEM, au-delà du fait que cela ne concerne que les écoles maternelles, cela pose également la question de l’accord des collectivités employeurs.


Pour ce qui est des AESH, elles sont affectées en fonction des notifications de la MDA et répondent ainsi aux besoins de compensation d’enfant en situation de handicap. Il nous semble impensable de les détourner de ces missions.


Enfin, le nombre d’école ayant réussi à embaucher des SCU reste faible et, les horaires de ces personnels ne sont pas toujours calqués sur les 6 h de classe.


D’un point de vue plus général, et cela vaut également pour nos collègues de RASED, ces personnels doivent pouvoir continuer à mener les missions qui sont les leurs. A défaut c’est l’équilibre, déjà souvent précaire, d’organisation de l’école qui sera engagé.


Par ailleurs, le terme “temporairement” demande à être précisé.
S’agit-il ici de mobiliser ces personnels sur un temps extrêmement court ? “Le temps que les parents viennent récupérer leur enfant” par exemple ou comme nous avons cru le comprendre lors des premiers déploiements de ce dispositif, sur des temps pouvant aller jusqu’à la journée ou plus.


Le problème du remplacement est récurrent dans notre Département et la Covid n’a fait qu’exacerber ces difficultés.

L’application stricte du non brassage est une avancée réelle dans la prise en compte de la contamination en milieu scolaire.


Nous avons écrit dès samedi 24 avril à Mme la DASEN pour lui communiquer l’ensemble de cet argumentaire et les réponses en retour sont loin d’être satisfaisantes : « Nous sommes face à une situation exceptionnelle et nous cherchons des réponses nouvelles. »


Face à ces situations nous appelons tous les collègues à la plus grande vigilance et engageons chacun d’entre vous à demander un écrit à votre IEN avant toute mise en place.

La question de l’accueil et de la sécurité de nos élèves est cruciale dans notre métier mais nous devons également nous protéger pour ne pas voir en cas de problème notre responsabilité engagée.


C’est bien de remplaçant en classe dont les écoles, les collègues et les élèves ont besoin.


Pour continuer à travailler ce sujet et à faire avancer les dispositifs, nous demandons à chacun de vous de nous faire remonter toutes les situations d’absence non remplacée et les modalités mises en œuvre via ce questionnaire

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.