www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression
2 juillet 2021

Compte-rendu du CHSCT-D du 1er juillet : bilan de l’année écoulée

JPEG - 24.9 ko

Le jeudi 1 juillet s’est tenu le dernier CHSCT départemental ordinaire de cette année scolaire. Ce fut pour nous l’occasion de dresser un bilan de l’année écoulée évidemment centré sur la situation sanitaire mais aussi de tracer des perspectives pour la rentrée.

Epuisement

Nous avons évoqué dès notre déclaration préalable (voir ci-dessous) l’épuisement des personnels. La crise sanitaire a durement impacté les conditions de travail de tous les agents, quels que soient leurs postes. En particulier, la mise en œuvre des protocoles sanitaires a profondément dégradé les conditions d’enseignement, limitant les activités possibles et réduisant les interactions avec et entre les élèves, mais aussi créant un sentiment d’isolement au sein des équipes pédagogiques.

Cette année ce sont au total 300 classes (sur un total de plus de 1800) qui ont fermé pour des cas de Covid. L’interprétation de ces chiffres est rendue difficile par l’évolution des conditions de fermeture en cours d’année scolaire (passage de 3 cas positifs à un seul cas pour la fermeture). Environ 15 % des élèves comme des personnels ont été contaminés par le Covid-19 sans qu’il soit possible de déterminer le nombre de transmission du virus à l’Ecole.

Les campagnes de test ont été menées en lien avec l’ARS afin de coller au plus près de la réalité de circulation du virus dans notre département.

Gestion de la crise

La FSU est ensuite revenue sur les nombreux dysfonctionnements dans la gestion de la crise en insistant sur les problèmes de transmission des consignes, des protocoles et de leurs évolutions. Nous avons ici fait adopter à l’unanimité un avis demandant « une transmission claire et régulière, passant par les canaux officiels de l’Education Nationale et suffisamment en amont de leur date de mise en œuvre [de ces consignes] pour permettre aux équipes de s’organiser collectivement pour les mettre en œuvre ».

Gestion des personnels

La FSU a interpellé l’administration au sujet du retard dans le traitement des dossiers administratifs de certains personnels, entraînant parfois des situations sociales délicates pour les collègues concernés.
L’administration affirme que ces retards sont liés aux problèmes de désertification médicale du département. Néanmoins une réunion est prévue à la rentrée avec la préfecture afin d’harmoniser le traitement des dossiers dans le cadre des comités médicaux.

Perspectives de rentrée

Les lycées seront réapprovisionnés en autotests à la rentrée pour permettre la reprise des campagnes d’autotests des lycéens.
Dans la mesure où l’évolution du virus est imprévisible pendant les vacances scolaires, les protocoles en vigueur dans le département restent inchangés pour la rentrée prochaine. Dans les collèges, Mme l’inspectrice d’Académie recommande la poursuite du fonctionnement une salle /une classe. Compte-tenu du fort impact de ce mode de fonctionnement sur les conditions de travail des enseignants, pour la FSU il est préférable de ne prévoir ce type de fonctionnement qu’en plan B, en cas de nouvelle vague.

Nous avons ici demandé si un travail avait été engagé avec les différentes collectivités pour éviter le recours à l’hybridation, notamment au niveau de la restauration scolaire. A cette heure, aucun mesure supplémentaire n’est prévue.

Nous avons alerté sur la difficulté pour les écoles et établissements à organiser la rentrée prochaine. En effet, un certain nombre d’informations relatives aux nominations ne sont plus communiquées aux écoles et établissements, ou le sont tardivement, alors même qu’elles peuvent avoir des conséquences importantes sur leur organisation (prise en compte de l’accueil d’un PES ou d’un alternant pour les répartitions des élèves, organisation individuelle dans le cadre d’un temps partiel…)

Personnels vulnérables

A l’heure actuelle, le décret concernant les personnels vulnérables n’a pas changé, cependant des évolutions sont à l’étude. La FSU a demandé une communication rapide auprès des personnels concernés afin qu’ils sachent si leur situation correspond toujours aux nouveaux critères de vulnérabilité. La FSU invite les personnels concernés à prévoir de fournir un nouveau certificat médical pour le 1er septembre prochain.

Travaux dans les collèges comme dans les écoles et lycées

A la rentrée une quinzaine de collèges du département est concernée par des travaux importants. Conformément à la réglementation et suite aux travaux du CHSCT-D qui l’ont mise en avant, les établissements ont été informés qu’un plan de prévention doit être établi pour organiser la coactivité c’est-à-dire la cohabitation du travail scolaire et des travaux. Ceci est évidemment aussi valable pour les écoles et les lycées concernés par des travaux importants. Les chefs d’établissements peuvent prendre attache avec le conseiller de prévention départemental pour la rédaction de ce document.

Les travaux dans l’école Jean Macé ont commencé et se poursuivront durant l’été. Le rapport de l’ISST a permis de lever les doutes et confirme que les collègues, les élèves et les familles peuvent fréquenter l’école en sécurité, la volonté de maintenir une école dans le quartier a été réaffirmée. Le CHSCT restera malgré tout vigilant tout au long des travaux.

Visites CHSCT 2020-2021

Les visites programmées dans le cadre du CHSCT pour la rentrée prochaines sont :

Ecole Henri Matisse, Chartres

Collège Anatole France, Châteaudun

Lycée Maurice Violette, Dreux

CIO

Le déménagement est prévu pour le rentrée 2022, le CIO fonctionnera encore l’année scolaire prochaine dans ses locaux actuels. L’administration espère pouvoir effectuer une visite des futurs locaux avec les personnels d’ici la fin de l’année scolaire.

Temps partiels 2nd degré

Suite à l’intervention de la FSU, si les collègues sollicitant des temps partiels dans le second degré ne parviennent pas à obtenir des demi-journées libérées, elles et ils sont invités à solliciter l’administration afin de trouver une solution.

Situation de l’école de St Denis Lanneray

La FSU a salué la réactivité de l’administration qui a mis très rapidement en place une cellule d’accompagnement psychologique pour les personnels de cette école qui a vécu un drame vendredi matin.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.